Ceci est une nouvelle histoire complète.
Titre : Pute à 10 ans - Texte complet
Auteur : franck77
Email : franck7777.gun[_at_]hotmail.fr
Personnages : 2 hommes, 1 petite fille
La plus jeune fille a 10 ans
Voyeurisme
Oral
Pénétration anale

Texte envoyé le 10/08/2013
Texte publié le 11/08/2013

Creative Commons 2013 - franck77. Certains droits réservés.

Ce texte est mis à disposition sous licence Creative Commons BY-NC-SA. Vous avez l'autorisation de le reproduire et de le diffuser librement à condition de respecter la paternité du texte et de conserver les en-têtes de l'histoire. Vous n'êtes pas autorisé à faire un usage commercial de ce texte, toute modification du texte doit être distribuée sous licence identique.

Histoire envoyée à notre site des 'Histoires Taboues'.
http://www.asstr.org/~Histoires_Fr/

Pute à 10 ans

par franck77

Texte complet

Je suis une homme de 42, célibataire, et j'aime les petites filles.

Tous les étés, je me rends sur des plages nudistes et m'installe près des familles pour reluquer les petits culs nus des gamines et les abricots imberbes.

Et lorsque l'envie devient trop forte, je passe à l'acte, j'enlève la gamine que je désire et je la viole sans ménagement.

Aujourd'hui, je me suis installé devant un homme et sa petite fille, elle doit avoir 10 ans.

Je suis allongé sur le ventre et je regarde la gamine jouer dans le sable a coté de son père. J'admire son magnifique petit derrière tout blanc, sa fente toute lisse, ses petits bourgeons roses et sa bouche de gamine qui m'excite de plus en plus. Sous mon ventre, ma bite est tendue à faire mal, il m'arrive d'éjaculer rien quand regardant, en faisant de petits mouvements discrets du bassin.

J'étais tellement obnubilé par la gamine que je ne me suis par rendu compte que le père s'était aperçu de mon manège. Il a appelé sa fille et l'a débarrassé du sable avec sa main, puis a sorti un tube de crème solaire et à commencé a lui en mettre sur tout le corps. Sa grosse main glissait partout puis s'attarda entre les cuisses. C'est a ce moment là que je m'aperçu que l'homme me regardait droit dans les yeux, il palpait la petite chatte juvénile en me souriant.

Il dit quelque chose a sa gamine et celle ci s'approcha de moi  : «   Papa dit que tu peux tout me faire pour 50 euros, monsieur  ». Je n'en revenais pas. La gamine attendait ma réponse, sa petite chatte à quelques centimètres de mes yeux. La tentation était trop forte, je sorti un billet que je donnait à la gamine. Elle retourna prés de son père, qui rangea le billet et me fit signe de les suivre. Il partirent vers les dunes à l'abri des regards, je me levai et les suivait, cachant mon érection avec ma serviette.

Arrivés dans un coin tranquille, la gamine s'agenouilla dans le sable et mit les mains dans le dos. Le père s'éloigna et s'assit pour regarder. Je laissai tomber la serviette et m'approchait de la petite fille la bite en l'air. Je vis de l'inquiétude dans ses yeux, mais elle ne broncha pas quand je lui frottai mon gland sur le visage. Puis je lui mis de violents coups de bites dans la figure pour tester les réactions du père. Ce dernier regardait avec un sourire en se masturbant doucement. La petite ne faisait rien pour se défendre. «   ouvres ta gueule, petite pute  ». Elle l'ouvrit et je lui enfonçai mon gland entre les lèvres. Quelle belle image j'avais là de ma grosse bite pénétrant dans cette minuscule bouche de petite fille.

J'attrapais la tête de la fillette à deux mains et me mis a enfoncer mon gland lentement au fond de sa gorge «   bouffes, petite pétasse  ». Mon gland toucha sa luette, elle vomit sur ma bite instantanément, ce qui ne m'empêcha pas de me mettre a lui baiser la bouche bien à fond.

Elle se débattait pour respirer, je fini par me retirer pour lui donner de l'air. Puis je lui mis une grande gifle pour lui apprendre les bonnes manières,

Elle tomba sur le dos et je me jetait sur elle, lui ouvrant les cuisses, je me couchais sur elle et enfonçais ma grosse bite directement dans sa petite chatte juvénile. Elle aurait hurler si je ne lui avait pas en même temps mis la main sur la bouche. Je me mis a lui défoncer la chatte comme une brute. Son vagin était merveilleusement étroit et compressait parfaitement ma bite. A chaque coup de boutoir, j'avais l'impression de m'enfoncer plus loin en elle. Le père me regardait violer sa fille en se masturbant comme un fou, il avait les yeux exorbités.

Je me retirai juste avant de jouir et fit redresser la gamine en l'attrapant par les cheveux , pour la rejeter brutalement sur le ventre. Elle avait peur, maintenant et commençait à supplier «   ho non monsieur, pitié, pas ça  !  ». elle avait compris, Son petit cul blanc me rendait fou. Je lui attrapait la tête et la frappa plusieurs fois contre le sol «   fermes ta gueule, sale petite pute  !  »

Soudain, le père me lança la bouteille de crème solaire qu'il avait utilisé en peu avant, il ne voulait pas que je la déchire en la sodomisant a sec. Je lui enfonçait le tube dans le cul et lui vidait le contenu dans le rectum. Puis je badigeonnait ma bite avec le reste. La petite était résignée, elle ne bougeait plus, attendant la fin de son supplice. J'écartais les deux petite globes blanc pour admirer ce minuscule petit oeillet rose pale.

Je posais mon gland dessus, la vision était surréaliste , je doutais moi même de pouvoir la pénétrer tellement la différence de taille était énorme. Je me mis a pousser néanmoins, je voyait la petite se crisper, serrer les dents. Le petit cul s'ouvrait lentement autour de ma bite. Quelle sensation merveilleuse de forcer ainsi l'anus d'une petite fille de 10 ans. Lorsque mon gland fut rentré, ma bite glissa facilement dans son rectum, la crème solaire ressortait bruyamment de son cul au fur et ma mesure que mon pieu entrait. Finalement, je pus m'enfoncer dans son rectum jusqu'aux couilles alors que je n'avait put lui mettre que les deux tiers dans la chatte. Je lui attrapait les cheveux et lui tirait la tête en arrière en commençant a la limer  «   voilà, petite salope, comment une femelle doit donner son cul aux mâles  ». je la défonçais comme une brute pendant quelque minutes avant de lui cracher mon foutre au fond de son cul.

La petite resta allongée sur le ventre alors que je me relavais et commençait a m'éloigner.

Le père s'était levé et s'approchait de sa fille la queue à la main. Le calvaire de la gamine n'était pas terminé...

Si vous avez aimé ce texte, remerciez franck77, c'est une motivation pour continuer d'écrire.

Vous pouvez utiliser ce champ pour envoyer un message à l'auteur.

N'oubliez pas de préciser votre adresse email dans votre message si vous souhaitez une réponse de l'auteur.

Message limité à 1700 caractères. Les messages sont systématiquement modérés avant d'être envoyés.

Vous pouvez également contacter l'auteur par mail à cette adresse : franck7777.gun[_at_]hotmail.fr (remplacez [_at_] par @)