Ceci est une nouvelle histoire.
Titre : Papa, moi et Anaïs. - Chapitre 1
Auteur : tyty751
Email : tyty751[_at_]hotmail.fr
Personnages : 1 homme, 1 petit garçon, 1 petite fille
Le plus jeune garçon a 6 ans
La plus jeune fille a 3 ans
Romantique
Première fois
Inceste
Oral
Masturbation
Pénétration anale
Homosexualité masculine

Texte envoyé le 25/10/2010
Texte publié le 25/10/2010

©2010 - tyty751. Tous droits réservés.

Toute reproduction de cet écrit est interdite sans autorisation de son auteur.

Résumé :
Adrien va vous raconté dans les moidre détail comment il a découvert le sexe avec son Papa et sa petite soeur. Bonne lecture.

Histoire envoyée à notre site des 'Histoires Taboues'.
http://www.asstr.org/~Histoires_Fr/

Papa, moi et Anaïs.

par tyty751

Chapitre 1

Chapitre I : Au lit avec mon Papa.

Je vais commencé par me présenter, je m'appelle Adrien, j'ai 25 ans, j'ai une sœur qui s'appelle Anaïs qui a aujourd'hui 22 ans. Mon histoire commence en été 1990, je n'avais alors que 6 ans et ma petite sœur 3 ans. Ont habité seul avec mon père car ma mère nous avait abandonnés après la naissance de ma sœur. Nous avions une petite maison près. de Lyon, c'est dans cette maison que j'ai passée toute mon enfance. Une enfance qui c'était passé a merveille malgré l'abandon de ma mère. Mon père a tout fait pour qu'on soit heureux et épanoui et aujourd'hui je le félicite encore car il a très bien réussi sa mission. Bref j'ai une belle vie et je me sens épanoui à tout niveau. Surtout au niveau sexuel j'adore le cul et cela je le dois aussi à mon père qui a su m'apprendre la douceur et le plaisir sexuel que ce soit entre mec ou avec une fille. Il attendit jusqu'à mes 6 ans pour m'expliquer ce qu'était le sex, faut dire que je l'ai un peu aidé à me parler de ces chose-là, je m'en rappelle comme si c'était hier. L'été de mes 6 ans je devais faire dans le 1 m 10 à peu près, assé mince et j'avais une bouille d'ange avec mes cheveux blond et bouclé. À partir de cet âge, je pris l'habitude de laissé ma petite sœur seule dans notre chambre pour allait me couché avec Papa prétextent avoir peur du noir. Alors que ce n'était que pour nous faire des câlins, j'aimais quand il serrait mon petit corps dans ces bras, j'avais même de petite érection. Je faisais tout pour lui caché que mon petit zizi durcissait sous l'effet de ces caresses. Puis un soir une fois couché dans son lit en plein câlin, il remarqua que je bandais, ces là que tout a vraiment commençais.

– "Dit donc, on dirait que tu apprécies de plus en plus mes câlins à ce que je vois, petit coquin."

– "Euh non ces comme d'habitude. Pourquoi tu dis sa ?"

– "Par ce que je remarque que ton petit zizi et tout dur. Et ce depuis un moment déjà"

– "Euuuuh bah ouii ces vrais." Je lui répondis en rougissant et en étant un peu gêné.

– "Ne sois pas gêné, tu es un garçon tu sais ces normale à ton âge d'avoir le zizi tout dur."

– "Ah bon ! ! !"

– "Oui, mais dit moi c'est moi qui te fait cet effet ?"

– "Bah eux ouiii je crois, j'aime bien quand tu me fais des câlins partout sur mon corps."

– "Ahah petit cochon, moi aussi j'aime bien ça, j'ai mon zizi qui durcit aussi tu sais."

– "C'est vrai ça ?"

– "Oui j'apprécie sentir ta peau toute douce sous met doigt."

– "Cool tu es comme moi sa veut dire."

– "Oui tu as tout compris, je n'ai jamais vu ton zizi dans cet état et si tu me montrais comme il est beau quand il est dur ton zizi."

– "Ouii ouii bien sûr, je vais te le montrer." J'étais tout excité de savoir que mon père adorait autant que moi nos caresses, je n'en débandais pas. Je mis ma main dans mon pyjama et sortit mon zizi pour lui montrer, j'étais fière qu'il voit ma petite tige de 5 cm tout raid.

– "Tien regard Papa voilà, c'est mon zizi."

– "Wouah comme il est magnifique quand il est comme sa, j'adooore."

– "Merci. Moi je le trouve tout petit."

– "C'est par ce que tu es encore jeune, il va grandir tu verras, en tout cas moi je le trouve mignon, tout comme toi."

– "Merci Papa." Je lui dis en affichant un grand sourire sur mon visage."

– "Dit tu veux voir le mien, il est tout dur lui aussi, je suis sûr qu'il te plaira."

– "Oui vas-y fait moi voir." Je lui dis, impatient de découvrir ce qui se caché dans son pyjama. Il me dévoila un gros manche tout raid avec deux grosses boules, il me paraissait énorme, je n'en croyais pas mes yeux qu'il soit aussi gros. Mes yeux étaient comme hypnotisé par ce gros dard qui pointé vers moi.

– "Ouah qu'es qu'il gros."

– "Oui tu à vue ça, ces pars ce que t'on zizi me plaît beaucoup. J'espère que le mien te plaît aussi ?"

– "Ooh ouii je le trouve très beau même, mais qu'est qu'il est grand et gros. Hihihi"

– "Merci mon chéri content qu'il te plaise. Tu sais il y a un moyen pour qu'il redevienne normal ton zizi."

– "Ah bon et comment on fait."

– "Regard comment Papa il fait et fait exactement comme moi mon poussin."

– "Ok vas-y fait moi voir, je te regard." Face à moi allonger sur le lit, je le vois empoigné fortement son gros manche avec sa main et l'astiqué rapidement. Je suis étonné par ce geste, jamais je n'avais pensé qu'on pouvait faire sa avec son zizi. Curieux de savoir l'effet que sa faisait, je pris mon zizi dans les doigts et fis comme lui, j'apprécie vraiment la sensation que je sentais.

– "Alors tu aime mon chéri ?"

– "Oui ça fait du bien à mon zizi, sa me fait un peu comme des guili à mon ventre ."

– "Aahah heureux que sa te plaise. Si tu savais tout ce qu'on peut faire avec un zizi."

– "Ah bon ! ! ! ont peu autre chose que ça ?"

– "Oui. Tu aimerais bien que Papa t'apprenne tout ce qu'on peut faire avec un zizi ?"

– "Oh oui Papa j'ai tellement envie de savoir, apprend moi stp."

– "Avec plaisir mon poussin, je vais bien tout t'apprendre. Mais promet moi que ça restera notre petit secret à nous."

– "Je te promets je ne le dirais à personne." "Ok je te fais confiance, d'ailleurs je vais commencer tout de suite en t'expliquant que ce que nous faisons avec nos mains sa s'appelle se branlé mon chéri. Et quand ton zizi qu'on appelle aussi une bite ou une queue, et tout dur sa s'appelle bandé."

Je compris tout de suite que j'avais le zizi qui bandait et que je me branle avec mon père et cela ne me dérange pas du tout, j'aimais vraiment sa et j'étais impatient d'en savoir plus. Je sentais bien dans son regard qui fixé mon zizi, qu'il attendait plus de ma part, mais je ne savais pas quoi. Puis après un long silence durant le quelle nous avons continué notre branlette, il me dit  :

– "Sa te dérange si je touche ton zizi avec le mien ?"

– "Euh non, vas-y si tu en as envie."

– "D'accord merci, tu vas voir ces super bons." Il approchait sa grosse bite de la mienne et commençait à la frottais sur mon petit zizi et sur mes petites couilles. J'aimais vraiment sentir son gros gland rouge de plaisir se frotté à mes couilles et contre ma bite, je m'appuyais de plus en plus fort contre son gland.

– "Tu aimes hin ! ! Petit cochon."

– "Oh ouiiii Papa c'est tellement doux j'adore sentir ton gros zizi sur le mien, continue stp."

– "D'accord mon poussin, j'aime beaucoup ça moi aussi, mais il faut que je te prévienne que quand un garçon aime ce qu'on lui fait au zizi au bout d'un moment il se met à jouir et quand tu es adulte il y a ce qu'on appelle du sperme qui sort de son zizi.

– "Du sperme ! ! ! C'est quoi ça ? "

– "C'est un liquide tout blanc, qui ressemble à du lait."

– "Ouah vraiment ! ! Dit je pourrais en voir s'il te plaît."

– "Aahah biien sûr je vais t'en montré, je pense que tu vas aimé."

– "Super vas-y Papa montre moi ton sperme."

– "Dit moi, je peux en mettre sur ton zizi ?"

– "Euh oui bien sur, vas-y fait comme tu veux." Il était très content de ma réponse et moi très curieux de découvrir ce qu'était le sperme. Il s'approcha en frottant de plus en plus vite son gland sur mes petites couilles, je le regarde faire en continuant de me branler. Je me sentais tout bizarre, le fait de branlé mon zizi et de sentir ce gros gland se promenait sur mes petites couilles, j'asticote mon petit corps dans tous les sens. Quant, à mon père, il poussait des cris de plaisirs, jusqu'au moment où il en poussa un vraiment très fort. Je sentais maintenant comme plusieurs jet chaud sur mon zizi et sûr mais doigt, c'était trop bon.

– "Ooooooh arggg mouiiii, tien prend tout le sperme de Papa sur ta petite quéquette mon chéri, sent comme ces bon et chaud."

– "Ahhhh ouii Papa ces trop bon ton sperme sur mes couilles. Continue à frottait ne t'arrête pas je crois que je vais jouir, moi aussi." Je m'astique de plus en plus vite mon petit manche, j'adorais sentir son sperme coulé sur mes couilles. Il se mit étalé son sperme sûr mais petit couilles, j'allais jouir, puis il se baissa vers mon zizi et il se mit à me lécher le sperme qui coule lentement sur mes couilles. Ma branlette plus sa langue sur mes petites couilles me fit partir dans un orgasme profond mon corps tremblé dans tous les sens, j'étais en trin de jouir des léchouille que mon père me faisait.

– "Oohhh uiiii ohhhhhhh....."

– "Hum comme c'est bon de te voir jouir mon chéri."

– "Ooooh Merci Papa c'était trop bon, j'ai senti comme des guili dans mon zizi puis comme un petit coup d'électricité. Génial ! ! ! "

– "Content que ça t'ait plus, moi aussi j'ai adorais, surtout de léché tes petites couilles pleine de sperme."

– "Oui j'ai vu que tu m'as léché les couilles c'est même ce que j'ai préféré. Mais tu ne m'avais pas dit que le sperme ça ce mangé."

– "Ahah je ne t'ai pas tout dit, je te réserve encore des surprises si tu es d'accord bien sûr. Puis tu peux y goûter si tu veux, il t'en reste un peu sur les doigts vas-y lèche les et dit ce que tu en penses à Papa." Je me mets à me lécher les doigts et a goûté à cette matière blanche et gluante, qui me coulait sur mes petits doigts tout fins et qui m'était encore inconnue il y a de sa 10 minutes.

– "Humm c'est très bon ! ! ! Ces salé avec un petite arrière gout de poison. J'adore ! ! ! "

– "Aahah tu es vraiment un petit cochon mon poussin, j'ai hâte de recommencé notre petit jeu."

– "Moi aussi Papa je suis pressé de recommencé nos câlins."

– "Ahahahah oui on recommencera ne t'inquiète pas, je te donnerais même plein de mon lait dans ta bouche si tu veux."

– "Ouiii super j'aurais plein de sperme à boire. Mais on recommencera quand ?"

– "Demain mon chéri si tu veux. Papa et fatigué pour ce soir je n'en peux plus, tu ma trop excitée."

– "Ok d'accord, je suis pressé d'être à demain alors."

– "Moi aussi mon chéri." me voilà heureux de l'expérience que je venais de vivre, j'étais impatient d'être le lendemain. Une fois rhabillé et couché sous les draps et près à m'endormir, Papa couché lui aussi, me dit :

– "Dit moi, tu la trouves comment ta petite sœur ?"

– "Bah je ne sais pas. Qu'es que tu veux dire par là ?"

– "Bin tu la trouves mignonne ou pas ?"

– "Oui elle est beelle. "

– "Et tu aimes quand tu la vois toute nue dans le bain."

– "Oh oui, j'adore la regardé de partout quand on est dans le bain, j'ai même le zizi qui bande parfois."

– "Ahah tu est vraiment un petit cochon, sa me fait plaisir que tu me dises ça."

– "Ah bon ! ! Pourquoi ?"

– "Tu aimerais que ta petite sœur se joigne à nous quand on se fera notre prochain câlin."

– "Oh oui ouii bien sûr j'adorais qu'elle me branle mon zizi, mais je ne sais pas si elle voudra."

– "Ahahah ok j'ai une idée pour quelle accepte, si tu es d'accord ! !"

– "Bien sûr dit moi."

– "Il faudrait d'abord que vous, vous fassié un câlin tout les deux tout seul dans votre chambre et que Papa arrive et vous surprenne, à près ça elle ne pourra plus refusé."

– "D'accord, pas de problème. On ferra ça demain."

– "Oui je te dirais d'allé dans la chambre avec ta sœur et là tu lui montreras comment te faire un câlin à ton petit zizi."

– "Ok, mon Papa chéri."

– "Bonne nuit mon poussin, fait de beau rêve à demain."

– "À demain mon Papounet." Les yeux fermés et près à m'endormir, j'étais content de savoir que ma petite sœur de 3 ans allait me branlé mon petit zizi le lendemain. Je m'endormit profondément partant dans de profond et merveilleux rêve... Le lendemain matin je me réveillais vers 10h30 Papa m'avait laissé dormir tranquillement. Une fois levé je remarquais que je me trouvais en slip, Papa avait dû m'enlever mon pyjama pendant mon sommeil. Je sentais mon zizi qui était tout dur dans mon slip, rien que de penser que j'allai me faire tripoté par ma petite sœur. Je partais maintenant dans le salon pour prendre mon petit déjeuné. Mon père était assis dans le canapé me voyant arrivé, il remarquait que je bandais.

– "Bonjour, poussin, tu as bien dormi ?"

– "Oui Papa, très bien même. J'ai faim."

– "Oui je vois sa tu as le zizi tout dur encore, assis toi Papa va te préparé ton petit Dej."

– "Merci. Dit elle est réveillée Anaïs ?"

– "Non pas encore, je te prépare ton petit Dej et son biberon et je vais la réveillé."

– "Ok merci mon Papounet." En préparent mon petit déjeuné, Papa me dit de la cuisine.

– "Alors ce matin, tu es toujours d'accord pour recommencer un câlin, comme celui d'hier soir ?"

– "Oh ouii Papa ! ! Je suis même pressé de recommencé."

– "Ahah mon petit cochon, ça me fait plaisir de l'entendre."

– "Dit Papa, Je peux toujours faire un câlin avec Anaïs ?"

– "Oui Oui bien sur je vais aller là cherché dans son lit et quand vous aurez fini de déjeuné je vous enverrais dans la chambre."

– "Supeeer, je vais faire des câlins d'amoureux avec Anaïs."

– "Oui, mon poussin, tu lui feras tout les câlins que tu veux, Papa va bien tout vous apprendre."

– "Merci Papa chéri. Je t'aime."

– "Moi aussi je t'aime mon poussin." 5 minutes plus tard il me servait mon déjeuné et reparti préparé le biberon de ma petite sœur. Puis il me dit le biberon en main :

– "Dit moi Adrien ?"

– "Oui, Papa ?"

– "J'ai une idée ! !"

– "Ah oui ! ! va-y dit la moi ?."

– "Si je mettais un peu de mon lait dans le biberon de ta petite soeur, tu penses qu'elle aimerait ?"

– "Oh ouii, je suis sur quelle va adorait. C'est tellement bon ! !"

– "Ahahahah toi tu es bien comme ton père, un vrai cochon."

– "Hihihihi..."

– "Tu te rappel qu'il faut je fasse du bien à mon gros zizi, si je veux que mon lait sorte ?"

– "Oui Papa. Bah va-y sort ton zizi et branle toi, comme sa tu vas mettre plein de sperme dans le biberon d'Anaïs."

– "Ahahah oui je vais me branlé, tu veux venir aider Papa à ce faire du bien, comme ça Anaïs aura plus de spermes à boire ?"

– "Bien sûr mon Papounet, attend, j'arrive." Je me levais du canapé et partais en courant dans la cuisine rejoindre mon Papounet. Il sortait sa grosse bite déjà toute bandée de son pantalon et la pointé dans ma direction.

– "Tien Adrien, branle le gros zizi de Papa et fait sortir plein de lait pour ta petite sœur."

– "Oui Papa, il faut qu'elle aille beaucoup de sperme à boire." J'attrape alors le gros braquemart de mon Papa et me mets à la branler activement avec mes petites mains, j'étais impatient de voir le sperme sortir. Il ne lui fallut pas plus de 3 minutes pour gicler 5 ou 6 gros jets de sperme qui venait s'étaler au fond du biberon de ma soeur. J'étais content car il se mit même à essorer sa bite au-dessus de ma petite bouche, faisant coulait 2 ou 3 gouttes à l'Intérieure, que je me mis à avaler bien sûr.

– "Oooh hum super, merci mon poussin, c'était génial tu branles déjà comme un vrai pro. Ta sœur va pouvoir apprécié tout ce sperme."

– "De rien Papounet, j'ai aimé, moi aussi, regard j'ai le zizi tout dur aussi. Dit je pourrais en avoir plus de spermes dans la bouche toute à l'heur ?"

– "Ouiii bien sûr. Papa a plein de sperme rien que pour vous, je vous en donnerai jusqu'à plus soif."

– "Hihihihi..." Le voilà heureux de la branlette que je venais de lui faire et moi aussi. Il termine de préparé le biberon de ma petite sœur de 3 ans, en le secouant bien pour que le sperme soit bien mélangé au lait. J'espérais bien que ma petite sœur allait appréciée autant que moi ce divin nectar qu'est le sperme. Au moment de repartir finir mon petit Dej, Papa me rappela et me dit  :

– "Dit une dernière chose. Je suppose que tu as du remarqué que le zizi de ta petite sœur n'était pas comme le tien."

– "Oui j'ai vu ça quand on était dans la douche, son zizi est bizarre il y a comme un trou, avec un petit trait dessus."

– "Il n'est pas bizarre comme tu dis ahahah, c'est le zizi des filles qu'on appelle aussi une chatte ou une foufoune si tu préfères. Le trait quant à lui, s'appelle la fente mon poussin. Les filles elles, elles ont un trou à la place du zizi et c'est dans ce trou qu'ils se font du bien et qu'elle se mette à jouir."

– "Ah bon ! ! ! Mais elles ne peuvent pas ce branlé ?"

– "Si, mais elles ne font pas comme nous. Les filles pour ce faire du bien à la foufoune doivent mettre quelque chose dedans."

– "Ah oui ! ! ! Et quoi ? ? ?"

– "On peut y mettre un doigt voir plusieurs, ou on peut aussi et surtout y mettre son zizi à l'intérieur."

– "Un zizi ? ? ? À l'intérieur ?"

– "Oui oui, un zizi. Qu'il soit grand ou petit, peut un port, les filles adorent ça. D'ailleurs tout à l'heur quand tu serreras dans la chambre avec Anaïs pour lui faire du bien il faudra bien que tu frottes ta main sur la fente de sa foufoune. Quand Papa viendra il te montrera comment y mettre ton zizi"

– "D'accord mon Papounet, je ferais bien comme tu m'as dit."

– "Très bien mon chéri, tu verras, elle va adorait."

– "Bon je vait là cherché, son biberon et pres. tu peux là regarder boire son biberon plein de sperme de papa, mais ne fait rien pour l'instant, attend que Papa t'envoye dans la chambre avec elle."

– "D'accord, Papa." Après ce petit cour d'éducation sexuel avec mon Papa, j'avais l'impression d'avoir appris quelque chose de capital et qu'il fallait que je fasse bien comme m'avais expliqué Papa... À suivre...

En espérant que vous avez bien bander. N'hésitait pas à envoyais vos commentaires sur mon e-mail, cela fait toujours plaisirs.

P.s  : n'oubliai pas de laissé vos coordonnés si vous voulez une réponse.

Si vous avez aimé ce texte, remerciez tyty751, c'est une motivation pour continuer d'écrire.

Vous pouvez utiliser ce champ pour envoyer un message à l'auteur.

N'oubliez pas de préciser votre adresse email dans votre message si vous souhaitez une réponse de l'auteur.

Message limité à 1700 caractères. Les messages sont systématiquement modérés avant d'être envoyés.

Vous pouvez également contacter l'auteur par mail à cette adresse : tyty751[_at_]hotmail.fr (remplacez [_at_] par @)