Ceci est la suite d'une histoire.
Titre : Les vacances de Pierre - Chapitre 2
Auteur : Buttman
Email : malicieux2007[_at_]gmail.com
Personnages : 2 hommes, 1 femme, 1 petit garçon, 1 petite fille
Le plus jeune garçon a 6 ans
La plus jeune fille a 5 ans
Orgie
Inceste
Oral
Masturbation
Urine
Scatophilie

Texte envoyé le 06/06/2010
Texte publié le 06/06/2010

©2010 - Buttman. Tous droits réservés.

Toute reproduction de cet écrit est interdite sans autorisation de son auteur.

Histoire envoyée à notre site des 'Histoires Taboues'.
http://www.asstr.org/~Histoires_Fr/

Les vacances de Pierre

par Buttman

Chapitre 2

Avant de se rendre chez Dora, Pierre décide de rentrer chez lui. Il va se reposer un peu et se préparer pour la soirée qui s'annonce mouvementée et riche en émotions diverses. Il songe en souriant à l'après-midi qu'il vient de passer avec Dora et ses enfants. Plus que jamais il pense qu'il a remplie sa mission et que grâce à lui, il a rendue une maman heureuse et a contribué à l'éducation sexuelle de ses enfants.

Pierre n'a aucun tabou en matière de sexe. Il éduque aussi bien les fillettes que les jeunes garçons. Mais toujours en présence de leur maman et rarement du papa car ce n'est pas son truc. Hors il ignore que le mari de Dora est rentré d'un voyage qu'il effectuait à l'étranger, et que la soirée allait être tout autre. Mais combien enrichissante pour tous les protagonistes.

Il se rend chez Dora à quelques centaines de mètres de sa résidence de vacance. Il était loin d'imaginer que ses vacances allaient s'écourter si vite.

Pierre sonne à l'entrée de la belle villa. S'est la petite puce qui vient lui ouvrir. Elle est magnifique. Sa maman a prit soin de la maquiller légèrement et elle arbore de délicieux talons hauts qui lui cambre les reins, ce qui fait qu'elle ressemble à une petite sirène que l'on trouve dans les magazines pédos spécialisés.

– Alors ma chérie, tout va bien ? Tu es magnifique dit il à la fillette.

Il la prend dans ses bras et ses mains prennent immédiatement possession de la jolie petite croupe de la gamine.

Il s'aperçoit avec satisfaction qu'elle ne porte pas de culotte. Pierre sourit. Il aime bien l'attention que Dora a eue pour lui faire plaisir. Ce qu'il ignore c'est que son mari est rentré de voyage d'affaires avant la date prévue et qu'il va faire connaissance avec lui.

Dora est tellement enthousiasmée par l'expérience de cet après-midi qu'elle a tout raconté à Jacques son mari, qui est ravis de ces révélations. Lui qui se connecte régulièrement sur des sites pédos et qui se branle depuis toujours en contemplant ses propres enfants. S'est donc le bonheur parfait. Mais il n'a jamais franchit le pas de l'interdit.

Pierre entre dans la belle villa, joliment décorée. On sent que les habitants de ces lieux ont du goût et qu'ils aiment le raffinement. Cela plaît beaucoup à Pierre.

Dora est la première à se présenter.

– Ha Pierre ! Il y a un invité supplémentaire à notre dîner. Mon mari Jacques est rentré plus tôt que prévu. Vous savez on ne se cache rien. Je lui ai tout dit sur notre bel après-midi. Il est enchanté, il a même ajouté que se serait très bon pour les petits d'avoir une bonne éducation sexuelle malgré leur jeune âge. Mon mari est convaincu que la sexualité commence dès l'enfance, et il m'a avoué qu'il désirait depuis très longtemps initier nos enfants.

– Oui Dora, votre mari a raison. Plus tôt les enfants sont éduqués plus la famille est unie.

– Entrer, voici mon mari Jacques. Je ne vous présente pas mes enfants, vous avez déjà approfondie les présentations. N'est ce pas ?

– Bonsoir Jacques, moi c'est Pierre, une bien belle famille que vous avez là mon cher ami. Très chaleureuse. Dora est une femme magnifique, pleine de sensualité, et vos enfants ils ont de qui tenir. Je pense que vous allez aimer mes premières leçons. Ils ont tous les deux de très bonnes dispositions, vous allez êtes un homme comblé !

Après une petite collation prise en famille, Pierre et ses nouveaux amis se rendent au salon. Il fait très chaud et tout le monde est très peu vêtue. La maman prévoyante a apportée quelques modifications dans la tenue des enfants.

Sophie est habillée comme une petite pute comme dans les magazines pédo. Corset, petit porte jarretelle, bas soyeux, et petit talons hauts. Pierre sent que sa bite se déplie dans son pantalon de toile. Comme à son habitude, il ne porte aucun sous-vêtement pour l'entraver. Le petit Yann est lui aussi déguisé en fille. Une robe transparente en tulle, des bas et des petites chaussures à talon comme sa sœur.

L'effet est saisissant. Dora est carrément en nuisette transparente. Elle ne porte rien en dessous et ses grosses mamelles poussent le fin tissu vers l'avant. Jacques ne porte qu'un short. Sa pine à demi-bandée dépasse de l'entre jambe et on distingue parfaitement le gros gland violet légèrement luisant. Visiblement Jacques est prêt à franchir le pas avec ses enfants. Il en rêvait depuis tellement longtemps. Une étrange atmosphère se dégage dans la pièce. S'est Pierre qui rompt le silence.

– Jacques tu as l'air très excité, dit moi, avec qui veux tu commencer ton initiation ?

– Oh tu sais ! Mon petit garçon m'excite terriblement. Je voudrais que ce soit lui qui me rejoigne. Regarde comme je suis excité, j'ai toujours rêvé de son cul. Et grâce à toi Pierre nous allons enfin nous aimer.

Dora est aussi très excitée.

– Prend la petite dans tes bras Dora et embrassez vous avec amour. Ordonne Pierre.

La petite vicieuse se dirige vers sa maman. La femme enlace sa petite fille et sa bouche gourmande se colle sur les lèvres de la gamine qui s'abandonne aux baisers fougueux de sa mère. Les langues s'entremêles et les mains de la mère sont déjà plaquées sur les fesses rebondies de la fillette.

– C'est bien Dora, caresse la bien en regardant ce qui va suivre demande Pierre.

– Jacques, tu devrais enlever ce short qui te comprime tant, libère ta queue et montre là à ton petit garçon.

Le père libère sa bite de fort belle taille. Le vicieux est complètement épilé. Les couilles bien pleines pendent entre ses cuisses musclées.

– Approche petit dit Pierre en s'adressant au gamin. Agenouille toi et prends la belle queue dans tes mains. Tu sais comme cet après-midi. Tu as aimé hein ? Elle est belle la bite de ton papa, hein ?

– Oh oui ! Comme elle est dure commente le petit.

– Et bien branle la bien. Tu sais comme je t'ai montré avec ta maman cet après-midi !

Le petit prend la pine tendue et commence des mouvements de va et viens sur le fût tendu.

– Oui parfait. Prends le dans ta bouche petit. Ordonne Pierre. Lèche le gros gland luisant de ton papa, tu vois comme il aime ça !

Le gamin engloutit le morceau de chair bandé dans sa bouche. Il ne peut pas emboucher le tout. De son côté Jacques fait courir sa main sur les fesses dévoilées du gamin, il lui caresse le cul.

– Oui, c'est très bien Jacques, caresse lui le cul, cherche lui la rondelle, titille là pendant qu'il te suce.

De son côté Dora a soulevée la petite jupette et complètement mis à nu les fesses de sa fille. Elle lui pétrit les deux globes en les écartant pour dévoiler l'anus rose de la fillette. Le mouvement des mains dévoile la barquette encore gonflée par les pénétrations de l'après-midi.

Pierre libère sa queue monstrueuse. Il bande dur et pense qu'il faut qu'il se libère les couilles du foutre qui gronde pour mieux continuer son cours et guider Jacques dans ses premiers pas vers la pédo.

Pierre s'approche de la maman et de sa fille. Il tend sa queue à la gourmande maman.

– Suce moi et salive bien ma belle. Je vais enfiler son petit cul, écarte la bien que je voie si elle peut me prendre.

Dora écarte les fesses de la gamine. En connaisseur, Pierre mesure l'élasticité de l'anneau culier. Oui il pourra enculer à fond le petit anus qui a gardé son élasticité et sa souplesse après sa première sodomie cette après-midi. Pierre est un méticuleux. Il sait que les premières fois sont capitales dans l'éducation pédo des petits. Ne rien brusquer, tout en douceur pour que les petits aiment la bite. S'est sa devise et il l'applique à merveille.

Jacques n'en peux plus. Il sent monter le foutre le long de sa colonne.

– Ah ! Je vais jouir crie t'il à l'assistance. Il faut que je libère mon foutre, c'est trop bon.

Dora qui suit les mouvements de la bouche de son petit garçon sur la bite de son mari lui crie en jouissant à son tour.

– Vas y mon chéri, inonde la bouche de notre petit, libère tes couilles mon amour. Ah que c'est bon de baiser ses enfants !

Puis elle se met à pisser sur le ventre de la petite Sophie.

Pierre sait que c'est le moment. Sa pine est luisante de salive. Par acquis de conscience, il lubrifie l'anus enfantin du bout de l'index en imprimant un lent va et viens, puis il pointe sa queue turgescente sur l'anneau enfantin qu'il s'apprête à pourfendre. La pine tendue se positionne sur la rondelle qui s'entre ouvre sous la pression, le miracle s'accomplit. Le gland violet disparaît dans le cul de la gamine, Pierre lime lentement et gagne quelques centimètres.

Dora suit pas à pas le viol du cul de sa petite fille, l'excitation est énorme, il faut qu'elle se branle devant tant de perversité. Elle se laboure le clito trempé de mouille en suivant la progression du vit dans le cul enfantin.

– Oui, vas y encule la cette petite pute, tu vois comme elle aime la bite comme moi. Ha ! Je sens tes coups de pine sur mon ventre, oui ! Jouis à fond dans son cul. Puis s'adressant à sa fille :

– Tu aimes mon bébé, tu aimes la bite hein mon ange, pousse un peu ma chérie, Pierre vas te prendre à fond !

En effet la bite de l'homme est au trois quart enfoncée dans le cul de la fillette. Plus loin le père et son fils se sont arrêté et ils suivent tous les deux des yeux le monstrueux accouplement de Pierre et de l'enfant. Yann a toujours la main sur la bite de son père qui rebande devant un tel spectacle. L'homme a les yeux qui sortent de leurs orbites, il prend la tête de son petit garçon et s'enfonce entre les lèvres du doux visage enfantin. A peine embouchée, sa bite lâche à nouveau de longs jets de foutre tiède que le gamin distille lentement comme une bonne liqueur après le café.

C'est le moment qu'attendais Pierre. Il sent l'anus qui s'ouvre sous ses coups de boutoir. Il encule la fillette comme il le ferait avec une femme adulte, la gamine tend son cul qui avale le long bâton de chair. Dora qui vient de jouir, a niché sa main entre les cuisses de l'enfant et elle masturbe la moniche qui se liquéfie sous le plaisir qui monte dans tout le corps de l'enfant. Un dernier coup de reins et Pierre lâche les vannes, le foutre qui lui taraudait les couilles monte le long de la colonne de chair et une explosion de foutre chaud inonde le boyaux culier qui se resserre au contact de la précieuse liqueur.

Le miracle s'accomplit, la gamine est prise de tremblement et jouis de tout son être dans les bras de sa maman. Pierre se penche vers le doux visage irradié de sa petite maîtresse, il l'embrasse tendrement en la félicitant pour ce merveilleux orgasme. Puis l'homme décule avec précaution, l'anus enfantin reste ouvert, déformé par la grosse pine qui la pistonné. Un mince filet de foutre s'écoule de la rondelle légèrement rougie et boursouflée. Dora que plus rien ne retient se penche vers le cul de l'enfant et sa bouche se colle sur l'anneau dilaté, elle suce et avale sans aucune retenue le foutre légèrement coloré.

Pierre se tourne vers Jacques qui n'en revient pas. A son tour il voudrait posséder son petit garçon par le cul. Malgré ses deux premières décharges sa bite a retrouvée toute l'arrogance qu'il lui faut pour posséder le petit cul encore vierge.

– Alors Jacques, tu as aimé le spectacle ?

– Oui c'était merveilleux Pierre. Tu sais je suis très excité à l'idée que mon petit garçon va me prendre dans son cul.

– Oui Jacques, c'est un grand moment que tu vas vivre. Et puis je pense que Yann aimera ça, il est attiré par les garçons. Et comme toi, il aimera se donner à toi. Tu es prêt ?

– Oui Pierre, je suis prêt.

– Dora viens près de nous, c'est le moment ma chère. Ton fils va perdre son pucelage anal dit Pierre.

Mère et fille s'approchent des trois garçons. Sophie ressent maintenant la brûlure de la sodomie. Pierre le remarque et s'adressant à Dora et il lui recommande une pommade analgisante. Tu lui masse l'anus tout à l'heure et demain il n'y paraîtra plus rien. Dit il en souriant à l'enfant.

– Bien Yann, viens mon garçon, agenouille toi entre les cuisses de ta maman. Oui voilà, c'est très bien comme ça. Dora écarte bien les cuisses et dévoile ta belle chatte de femme à ton petit garçon. Quand il sera bien chaud il te sucera le clito, et vous aurez tous les trois une belle jouissance. Bien Dora, ta chatte est bien ouverte, tu as bien jouis. Je suis content mes leçons te sont très utiles. Tu es prêt Jacques ?

Jacques se positionne derrière son fils et il retrousse la jupette et découvre le petit cul tendu. Le contraste du cul blanc et des petits bas foncés est saisissant. Heureusement que le papa a jouit à deux reprises, car il sait qu'il ne pourrait se contrôler tellement il a envie de pénétrer ce cul enfantin.

Pierre a prit la gamine sur ses genoux, sa queue bandée entre les cuisses de l'enfant, juste contre la motte huileuse. Il pense que quand tout le monde atteindra l'orgasme, il pénétrera la fillette pour se libérer à son tour.

– Allez Jacques fait comme tu l'entends, vas doucement il faut que ton fils te sente bien en lui, et qu'il aime sentir ta queue dans son cul. Oui écarte le comme il faut. Travail lui l'anus, laisse le s'empaler sur ton doigt. Regarde comme il aime ça le petit salaud !

Le père introduit un, puis deux et même trois doigts dans l'anneau rosé qui s'ouvre comme une fleur en train d'éclore. Pierre sent la gamine qui frémit et qui resserre les cuisses sur son vit dressé. Dora de son côté se branle effrontément sous le regard du petit qui suit les mouvements des doigts maternels sur la conque gorgé de sève.

– Tu peux y aller Jacques, commente Pierre. Il est prêt le petit salaud. Regarde comme il s'offre à toi, vas y Jacques encule cette petite fiotte. Travail lui le cul il ne demande que ça, oui Jacques il faut que tu le prennes à fond il est à point.

Jacques pousse son vit en avant et le miracle s'accomplit. Le gland violet est avalé par la bouche anal. L'homme est sur le point de lâcher son sperme au fond du cul du gamin mais il se retient, se mord les lèvres pour se retenir. Pierre suit pas à pas la transformation du visage des deux protagonistes. Il voit le visage du petit qui se fronce sous la pénétration du vit paternel, puis qui se détend puis s'illumine. Dora se soulève et colle sa chatte liquéfiée sur les lèvres de sa progéniture. Comme un petit chien bien élevé, le petit lèche et dévore la vulve juteuse en tendant son cul juvénile à la grosse queue qui le pourfend.

Pierre est satisfait. Il voit une fois encore que ses leçons ont portées leurs fruits. Il ne quitte plus des yeux ce trio qui se donne à corps perdu. C'est le moment qu'il choisit pour soulever légèrement la petite puce et délicatement il place sa bite en feu sur le conin de la gamine. Il la laisse s'empaler sur le fût veineux, et doucement sans à-coup, il lime le chaton soyeux en prenant soin de ne pas blesser ce petit con de fillette. Puis il trouve le minuscule clito qui bande et il masturbe la fillette en la baisant. A nouveau le miracle se produit, le con égrène un liquide visqueux qui huile la mentule de chair. Pierre se soulève, entraînant la fillette toujours empalée. Il dépose la gamine dans les bras de sa mère qui lui tend un de ses gros seins veineux, puis à genoux il besogne la petite fente en suivant la progression de jouissance de tous les participants.

Moins de trois minutes après, Jacques qui n'en peut plus de se retenir agrippe un peu plus fort les hanches de son petit garçon et il laisse fuser le sperme bouillonnant au plus profond des entrailles du gamin.

A son tour Dora explose. En jouissant elle inonde le visage d'ange qui la suce, en laissant fuser un mélange de cyprine et de pipi tiède. Le gamin glousse comme un chiot et semble prendre beaucoup de plaisir.

Pierre se laisse aller et jouit longuement au fond du petit connin qui aspire la tige bandée sous la pression du foutre tiède du pédo qui l'inonde.

Un peu plus tard, tout le monde se retrouve autour d'une coupe pour les adultes et d'une orangeade pour les deux gamins. Il est tard et Pierre doit partir le lendemain pour de nouvelles initiations. Il embrasse tendrement les enfants qu'il a initiés à l'amour. Jacques se confond en remerciement et promet de bien s'occuper de sa progéniture. Dora elle aimerait bien que Pierre lui fasse l'amour avant de partir, mais Pierre refuse poliment, son rôle d'éducateur s'arrête là. Il embrasse la belle femme avec chaleur et affection, en assurant qu'il repasserait sans doute une prochaine fois à l'occasion.

Puis il quitte ses nouveaux amis vers de nouvelles missions, de la plus haute importance.

Si vous aimez le personnage de Pierre, vous pouvez me donner quelques pistes pour que je puisse concocter de nouvelles aventures, ou mieux prendre le relais...

Merci d'avance !

Si vous avez aimé ce texte, remerciez Buttman, c'est une motivation pour continuer d'écrire.

Vous pouvez utiliser ce champ pour envoyer un message à l'auteur.

N'oubliez pas de préciser votre adresse email dans votre message si vous souhaitez une réponse de l'auteur.

Message limité à 1700 caractères. Les messages sont systématiquement modérés avant d'être envoyés.

Vous pouvez également contacter l'auteur par mail à cette adresse : malicieux2007[_at_]gmail.com (remplacez [_at_] par @)