Les Histoires Taboues - conseils

Conseils de base aux auteurs.

 (version 2 avril 2017)

Pour la beauté de vos récits et pour ne pas surcharger les correcteurs bénévoles,
nous vous demandons de veiller autant que possible aux points suivants ...

RESPECTEZ NOTRE CHARTE !

Nous devons parfois rappeler à certains auteurs le but de ce site et particulièrement :
Chaque texte doit obligatoirement contenir des activités sexuelles juvéniles
(au moins un personnage actif ne peut dépasser 15 ans).

LA PHRASE.

Elle commence par une majuscule et se termine par un point, un point d'interrogation ou d'exclamation, ou encore par des points de suspension.
Évitez les phrases trop courtes, du style "Sujet, verbe, complément, point", utilisez les virgules, point-virgule, double point, pour lier les phrases et les rendre plus fluides à la lecture.
Ne coupez surtout pas une phrase au milieu pour passer à la ligne, ce sera fait automatiquement selon la taille de l'écran du lecteur.
Par contre évitez des lignes vraiment trop longues, elles rendent la lecture moins agréable, en plus, il y a une limite technique de 998 caractères sans saut de ligne. Le formulaire introduit donc automatiquement des sauts de lignes vers le 990è caractère, qui ne correspondent pas forcément à votre texte.

LE PARAGRAPHE.

Il reprend plusieurs phrases qui concernent la même idée, que ce soit une partie de la narration dans un lieu ou une durée donnée, ou un ensemble de pensées de la personne qui réfléchit.

Un paragraphe se doit d'être continu, avec le moins de retours à la ligne possible.

Un paragraphe est précédé de et suivi par un interligne si on change de sujet ou si on passe d'un paragraphe à un dialogue.

LES DIALOGUES (important !).

Ils doivent se succéder sans interligne pour former un ensemble de réparties.
Les dialogues sont précédés d'un tiret suivi d'un espace et de la majuscule du premier mot.


On peut aussi utiliser des guillemets, mais je trouve que ça nuit à la structure du texte et à la lecture; si vous tenez malgré tout à utiliser des guillemets, il en faut un au début ET un à la fin de la répartie SUIVI PAR un POINT.
Il est conseillé d'opter pour le tiret ou les guillemets pour l'ensemble du récit.

A éviter absolument :
- La succession des deux comme par exemple : - "Je parle".
- Faire précéder chaque répartie du nom de la personne qui parle :
Antoine : - J'ai faim !
Catherine : - Moi pas encore.
(Ça se fait pour les pièces de théâtre, mais jamais dans les récits).

Tout comme pour les paragraphes : pas d'interligne dans la répartie d'une personne et éviter les passages à la ligne si ce n'est pas vraiment nécessaire.
Pas d'interligne entre les réparties, mais un interligne avant et après le dialogue, donc en clair :

PARAGRAPHE
PARAGRAPHE

- dialogue
- dialogue

PARAGRAPHE ...

Quand un dialogue concerne seulement deux personnes, il est inutile d'ajouter à chaque répartie ",dit Jean", ",répond Pierre". Le préciser au début du dialogue est suffisant.

À éviter également :
- Bla bla bla, je dis.
- Bla bla bla, il demande.

Mais plutôt :
- Bla bla bla, dis-je.
- Bla bla bla, demande-t-il. et non demande-t'il !

Pour les verbes du premier groupe -en ER à l'indicatif présent : demandé-je.

DIVERSES REMARQUES.

- Vérifier que le texte ne comporte pas d'espaces doubles. On peut les supprimer d'un coup avec la fenêtre de remplacement (généralement Ctrl-H au clavier) dans laquelle on remplace deux espaces par un seul.

- Ne pas oublier que dans la langue française les majuscules doivent être accentuées, par exemple Éric au lieu de Eric ou À au lieu de A le cas échéant. D'ailleurs, l'absence de caractères accentués peut entraîner des erreurs ou des incompréhensions, comment interpréter ce texte :
UN INTERNE TUE
qui pourrait être "un interne tué" ou "un interné tue" ou "un interné tué" ou "un interne tue" avec des sens totalement différents.
Pour éviter d'avoir à entrer dans les caractères spéciaux des traitements de textes, une liste des codes ASCII est ici. Rappelons qu'un code ASCII (avec un PC) s'écrit en tapant Alt+le numéro, par exemple Alt0156 pour écrire œ.

En français, la PONCTUATION suit quelques règles simples:

- Les " . , ... " sont accolés au mot qui les précède tandis que les " : ; ! ? " sont séparés du mot qui les précède par une espace (et pour éviter que, par exemple, le " ? " ne se retrouve à la ligne suivante, on peut rendre cette espace insécable, c'est-à-dire que "mot ?" formeront un ensemble. Sous Word ou traitements de texte assimilés, on tape "Ctrl+Maj+espace").

- Ces signes de ponctuation sont toujours suivis d'une espace avant le mot qui suit.

MAJUSCULE ou minuscule après la ponctuation ?

- La règle générale est que les " , : ; " sont suivis d'une minuscule, tandis que les autres " . ! ? ... " demandent une majuscule.

Exception 1 : les points de suspension " ... " peuvent être suivis d'une minuscule si la phrase continue, les " ... " sont alors considérés comme une hésitation, une réflexion personnelle, ou simplement remplacent "etc" ou "etc." (qui veut dire : et le reste, écrire "etc..." est donc une erreur, comme "voire même", car on dit deux fois la même chose).

Exception 2 : Les ". ? ! " peuvent être suivis d'une minuscule, ce qui arrive fréquemment dans les dialogues.
Exemple :
- En as-tu vraiment envie ? me demanda-t-elle. (Pour ceux que cela intéresse, "me demanda-t-elle" est appelée une phrase incise.)
Autre exemple : - J'en rêve depuis si longtemps. rétorquai-je. (Mais dans cet exemple, le point sera avantageusement remplacé par une virgule).

PHRASES INCIDENTES (kèksèksa ?)

Souvent dans un dialogue, le locuteur (celui qui parle à un autre) veut indiquer au lecteur ce qu'il pense mais sans le dire à son interlocuteur. Certains utilisent des parenthèses mais les tirets "font beaucoup plus joli".
Exemple : - Tu as tort de penser que tu es trop jeune - je me rappelais mon père en lui disant ça - tu sais, il n'y a pas d'âge pour apprendre.

L'ENVOI DES TEXTES.

Si vous désirez améliorer votre anonymat, installez TOR-Browser (nous ne répondrons à aucune question à ce sujet). Si vous êtes bloqué en TOR lors de l'envoi de textes (NoScript filtered... XSS...), il suffit de cliquer sur le bouton/menu au bout à droite, et là il y a une option "unsafe reload". Choisir cette option, ça recharge la page correctement, si vous n'avez pas ce menu, autorisez momentanément les scripts.

Veillez à lire et relire le texte avant de l'envoyer.
Faites-vous aussi aider par les outils existants.

WORD et son concurrent LibreOffice (OpenOffice) signalent les fautes d’orthographe et suggèrent leur correction en deux clics de souris (Ils sont malheureusement peu efficaces en ce qui concerne la syntaxe et la conjugaison).
Il existe également des sites de vérification/correction de texte. Vous y copiez-collez votre texte et demandez qu’il soit vérifié. Beaucoup d’erreurs seront signalées et des corrections proposées. Allez faire un tour sur : http://www.reverso.net ou sur http://bonpatron.com
Si vous avez connaissance d’autres sites proposant un meilleur service faites-le nous savoir Merci.

Pour terminer sur une note humoristique, on dit UN testicule et des va-et-vient.

Si vous avez une question ou une remarque à faire...

Vous pouvez utilisez ce formulaire pour nous contacter.


Vous pouvez fermer cette fenêtre quand vous voulez.